Notre ami cubeur François Courtès est décédé d’un AVC dans la soirée du 7 septembre 2016. Il avait 45 ans. Voici un In Memoriam rédigé par la WCA en hommage à François.

Chère communauté,

Notre ami cubeur François Courtès est décédé d’un AVC dans la soirée du 7 septembre 2016. Il avait 45 ans. C’est une nouvelle très triste.

François était un membre très spécial de notre communauté. Il a participé à plus de compétitions qu’aucun autre membre : 184 compétitions dans 18 pays différents. Entre 2009 et 2014 il a participé à plus de 20 compétitions par an. En raison de toutes ses participations, beaucoup d’entre nous ont eu la chance de le rencontrer personnellement. C’était une personne très amicale, et gentille avec tout le monde. C’était une personne de confiance, qui aidait beaucoup à juger et mélanger pendant les compétitions. François participait dans tous les types d’épreuves, du Rubik’s cube à la résolution avec les pieds, en passant par toutes les épreuves à l’aveugle. Il faisait parti du petit groupe de compétiteurs qui ont participé avec succès à toutes les épreuves de la WCA. Il faisait parti du peu de personnes qui utilisaient la méthode “corner first” pour le Rubik’s cube, mais aussi pour d’autres cubes plus gros tels que le 7x7x7. François était un compétiteur qui a connu plusieurs succès. Il a battu 26 records de France, et possède toujours le record de France de résolution multiple à l’aveugle. Il a obtenu 296 podiums au cours des compétitions auquelles il a participé : 108 première place, 106 deuxième place, et 82 troisième place.

Ci dessous vous trouverez des messages personnels dans lesquels les cubeurs qui l’ont connu évoquent leur mémoire et bon moments avec François. Les mémoires et ressentis exprimés ici montre clairement qu’il avait beaucoup d’ami au sein de la communauté, et qu’il était très apprécié.

François, Tu étais un modèle du cube international pour moi, et une personne d’une grande gentillesse. Repose en paix.

Mickaël Paquer, France


Un pilier de la communauté française de cube est parti. Ce qu’on ne pourra jamais lui retirer : sa passion et sa manière unique d’approcher le cube. Il avait un grand savoir et ce même pour les méthodes qu’il ne maîtrisait pas. Il était assez gentil pour toujours, systématiquement, donner un coup de main pendant les compétitions. Mes prochaines compétitions seront triste sachant qu’il ne sera pas là. Adieu

Loïc Petit, France


Si j’avais un truc à dire c’est que si le paradis existe, il vient de gagner 10 personnes d’un seul coup.

Clément Cherblanc, France


Je ne l’avais rencontré qu’à une seule compétition, à Lyon, il y a 4 ans. Du peu d’interaction que j’ai eu avec lui, je peux dire que c’était quelqu’un de très gentil. Mes pensées vont à sa famille et ses proches.

Alicia Mitsuko, France


J’ai perdu le speedcubeur le plus gentil que je connaissais. RIP François, my toughts go to his family and relatives.

Ton Dennenbroek, The Netherlands


Triste nouvelle. RIP

Guilhem Puyfoulhoux, France


J’ai rencontré François beaucoup de fois, c’est une personne que j’appréciais énormément, on parlait beaucoup de speedcubing et de mathématiques ensemble. Je ne crois avoir fait que 3 compétitions sur ma petite quinzaine sans lui, et maintenant il me manquera.

Je pense très fort à lui et à ses proches

Yann Droy, France


Je suis profondément déboussolée par cette nouvelle. Mes pensées vont à sa famille et ses proches.

Merci François d’avoir été toi.

Ayumi elisa Lee, France


Pour moi, François restera toujours cet homme exceptionnel qui est venu à notre première compétition à Vesoul et dont le talent et la patience ont motivé mes collégiens.

Aude Duvoid, France


Cette nouvelle a été d’une tristesse… J’ai échangé que trop peu avec lui mais il y avait cette présence, ce personnage unique et la gentillesse qui se dégageait de lui.

Sa présence marquait et maintenant ce sera son absence. Lilyn et moi sommes vraiment tristes à l’idée de ne plus le voir aux prochaines compétitions.

Toutes nos pensées pour lui et ses proches.

Lilyn et Yen, France


C était pour moi une figure incontournable du speedcubing francais.. Je l’ai rencontré à chaque compétition auquel j’ai participé, notamment celles de Belgique. La première que j’ai vu François était au Spols Open 2011, pour ma premier compétition. Je me rappelle le personnage accueillant et bienveillant qu’il était envers les petits nouveaux de la communauté, il n’a jamais cessé de chercher à aider les autres et de proposer des choses pour l’avancement du speedcubing. Qu’il reste en paix, j’oublie sûrement des choses, mais je peux vous confirmer que c’est une personne bonne, gentille est sincère. A TMOY

Martin Minnaert, France


François était très connu dans la communauté du speedcubing. Il aidait toujours aux compétitions et il aimait le speedcubing et partager sa passion. Sa disparition va laisser un grand vide dans la communauté Française.

Philippe Virouleau, France


François était un ami spécial pour moi. Nous nous sommes croisé au cours de beaucoup de compétition autour du monde. À plusieurs occasions nous nous sommes rencontré dans des grandes villes où des compétition avaient lieu, et nous sommes allé boire un coup et partager un dinner. Nous avons également partagé quelques chambres d’hôtel. On ne parlait pas beaucoup, mais quand ça arrivait je découvrait que nous partagions des opinions sur les sujets que nous abordions.

François était toujours positif, et il était souvent la première personne à se lever quand on avait besoin d’aide. C’était agréabe de savoir que peu importe où vous alliez faire une compétition, François serait là pour aider. Il était un bon exemple de comment les “anciens” compétitieurs peuvent contribuer à notre communauté, parmi les nouveaux compétiteurs.

Un moment particulier avec lui a eu lieu au German Open 2012. Après le premier jour nous sommes allé dinner à Gütersloh. On avait emmené le jeux SET avec nous. Bien qu’il n’ait jamais entendu parlé du jeu il nous a tous battu, cela nous a beaucoup impressionné car les règles peuvent être compliquées à comprendre et le jeu ne repose pas du tout sur la chance.

Je suis triste d’avoir perdu un bon ami. Il va manquer à beaucoup d’entre nous.

Ron van Bruchem, Pays bas.


Je ne connaissais pas personnellement François Courtès. Quand je regardais son profil j’étais impréssioné par le nombre de compétitions auxquelles il a participé.

Étant donné que nous avions le même âge je comprennais bien la passion qui l’animait.

Je me suis dit que je devrais le rencontrer un jour ou l’autre… l’annonce des championnats du Monde à Paris semblait être une bonne opportunité…

Repose en paix François.

Gianluca Placenti, Italie


J’ai aussi rencontré François à ma première compétition, et presque toutes les compétitions suivantes également. Toujours près à aider et respectueux à toutes les compétitions où il allait. En tant que délégué et organisateur j’ai trouvé ça très agréable de travailler avec lui. Il avait un caractère admirable et je garderai de lui un excellent souvenir. C’est une grande perte pour toute la communauté.

Geert Bicler, Belgique


J’ai rencontré François aux compétition européennes; il était toujours discret, mais gentil. Le speedcubing tient sa force de l’implication des membres de la communauté, et sa présence va nous manquer.

Lucas Garron, USA/Allemagne


Quelle triste nouvelle. Le nombre de cubeur britaniques ressentant la même chose au fur et à mesure que la nouvelle se répend montre l’étendue de son influence. Il a participé à beaucoup de compéitions britaniques et il était toujours près à aider et amicale, malgré son accent Français très prononcé qui rendait parfois la communication difficile.

La légende de François va continuer à vivre, et une anecdote qui restera est la fois où il s’est endormi pendant quelques instant pendant une résolution officielle de 5x5 à l’aveugle, puis s’est réveillé, et a réussi sa résolution.

Voici également une autre anecdote de Robert Yau à propos du Sqaure-1 :

Il était gaucher, ce qui pouvait poser problème pour le mélange en compétition. Une fois pendant une compétition, quelqu’un a remarqué qu’il lisait le mélanges, mais appliquait les mouvements en interchangeant les faces U et D, et retournait le puzzle pour le comparer à l’images de la feuille de mélanges. Par exemple :

Mélange : (1, 0) / (2, 5) / (-5, -2) /

Il aurait fait : (0, 1) \ (5, 2) \ (-2, -5) \

Daniel Sheppard, Royaume-Uni


François était une personne éminente de notre communauté, et même s’il passait beaucoup de temps seul, je pense sincérement que la plupart d’entre nous l’aimait pour ce qu’il était. Je sais qu’il avait besoin de nous, et qu’être avec nous le rendait heureux. On avait aussi besoin de lui et il a été un membre de la communauté Européenne pendant très longtemps.

Personnellement j’étais toujours heureux de le voir, et j’allais toujours lui dire “bonjour”, lui serrer la main, et discuter un peu. La dernière fois que c’est arrivé c’était à l’Euro 2016, il y a 2 mois. Il était à l’une des grandes tables rondes à jouer avec un Square-1 quand je suis venu le voir. C’était également sa dernière compétition. Repose en paix !

Radu Faciu, Roumanie


Je ne l’ai jamais rencontré en personne, seulement à travers des sujets sur les forums et les résultats de compétitions.

Étant donné le nombre de compétitions auxquelles il a participé, c’est évident qu’il avait une vraie passion pour le speedcubing.

C’est vraiment triste de voir une personne de notre communauté disparaître.

Antonio Gomes, Portugal


C’est une nouvelle absolument bouleversante… J’ai rencontré François pour la première fois à ma toute première compétition WCA en Avril 2008, qui était sa deuxième compétition. À cette époque c’était juste un de ces nombreux nouveaux visages, mais qui a continuer à être présent à presque toutes mes compétitions suivantes, au cours desquelles j’ai progressivement appris à le connaître mieux.

François avait un caractère discret, mais c’était aussi une personne très gentille, humble, et prête à aider qui prenait beaucoup de plaisir à être avec les autres cubeurs.

Quand il était possible de passer la soirée dans la salle après que la compétition soit terminée, François était toujours là et parmi les derniers à partir.

Il m’a souvent surpris, quand par exemple, alors qu’on se connaissait depuis plus d’un an, il m’a soudainement parlé en Allemand et j’ai découvert qu’il parlait Allemand aussi bien que je parle Français. Au cours d’une autre soirée à une compétition on avait un piano dans un coin de la salle, et François nous a surpris en nous divertissant avec ses talents de pianiste !

François aimait tellement venir aux compétitions WCA. Il a participé à 184 d’entre elles au cours de sa vie, plus que n’importe qui jusqu’à présent. J’ai eu le plaisir de partager 73 d’entre elle avec lui, et savoir que la 74ème n’arrivera pas me rend très triste. François a vraiment enrichi ma vie de cubeur sur les 8 dernières années. Il va me manquer dans le futur, et plus important, je garderai toujours de très bon souvenirs de lui.

Sébastien Auroux, Allemagne


Les cubeurs français ont également envoyé leur réactions sur le forum des cubeurs Français

Merci François, pour tous les bon moments que nous avons partagé. Notre pensée et toute notre sympathie vont à la famille et aux amis de François.

Philippe Virouleau et Ron van Bruchem,
Au nom de la WCA.